mercredi 22 mai 2013

Nouvelles du Bangladesh/ de l'Ethique Sur l'Etiquette

Après l'effondrement de l'immeuble du Rana plaza, qui a tué plus de 1 100 personnes, Peuples Solidaires se devait de parler haut et fort pour crier "trop c'est trop". Ce problème est dénoncé par le collectif de l'Ethique Sur l'Etiquette (Peuple Solidaire, CFDT...) depuis des années : quelques jours avant le drame, une manifestation avait été organisée pour dénoncer les conditions de sécurité dans les usines textiles du Bangladesh...
Dans ce bâtiment insalubre, les sous-traitants de grandes marques de prêt-à-porter comme Mango, Gap, Tex, Zara, H&M etc... produisaient des vêtements dans des conditions inhumaines.

Plus d’1 million de citoyens dans le monde ont signé en moins d’1 semaine plusieurs pétitions exhortant l'ensemble des marques à signer l'Accord. 31 marques ont signé cet Accord sur la sécurité des usines au Bangladesh. Carrefour est la seule entreprise française à l’avoir signé, au terme de plusieurs semaines de négociations.
Il s’agit d’un Accord historique, obtenu dans le cadre d’une alliance forte entre ESE/Clean Clothes Campaign, la fédération syndicale IndustriAll, que la CCC a souhaité impliquer fortement dès lors qu’ils s‘agissait d’amener les marques à signer un accord contraignant avec des syndicats, le WRC (US), et bien entendu les syndicats bangladais. 

L’accord signé prévoit un ensemble de dispositifs concrets comme l’obligation de rénovation et de mise aux normes des bâtiments, la mise en œuvre d’inspections indépendantes des usines, la formation des personnels… Il donne un rôle central aux travailleurs et aux organisations locales quant à son application et prévoit que les prix négociés par les marques avec leurs sous-traitants permettent de couvrir les besoins en matière de sécurité. Il est enfin assorti de l’obligation juridique, pour les marques qui le signent, de respecter leurs engagements.

L'attention médiatique suite aux accidents successifs au Bangladesh est une excellente chose mais essayons de prendre aussi le temps de la réflexion stratégique, et le travail à long terme avec les organisations est à continuer en dehors de toute période dramatique.
Il est nécessaire de mettre un terme à l’impunité des multinationales, en instaurant notamment une responsabilité juridique mère – filiales/sous-traitants.


Que les belles promesses des multinationales ne soient pas oubliées lorsqu'elles ne seront plus sous les feux de l'actualité.
Soutenez les producteurs du Bangladesh et pensez que derrière chaque vêtement, il y a des hommes et des femmes qui travaillent...

http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/7-jours-bfm/7-jours-bfm-morts-nos-habits-debat-18-05-126526/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

    Vous voulez en savoir plus sur les produits Artisans du Monde ? Suivez-nous, consultez et téléchargez les catalogues... c'est par...